samedi 26 juillet 2014

Biodynamique : Achard Vincent l'homme qui dynamisait l'eau de pluie.


Situées entre le Vercors et la Provence, le vignoble Achard Vincent bénéficie d'un climat chaud de type montagnard. Les hivers sont froids avec de la neige tandis que les étés sont chauds avec des nuits assez fraîches ce qui apporte au raisin une belle maturité avec une certaine fraîcheur. Sa Clairette de Die Tradation est au top. La typicité de ce vignoble est qu'il est cultivé en biodynamique. Mais qu'est ce que la biodynamique ?
La viticulture biodynamique vise, de façon générale, à réhabiliter, dynamiser et intensifier la vie organique dans le milieu où vit la vigne. Cette démarche consiste à intensifier les échanges entre la plante et son environnement (terre et air), de façon à obtenir de meilleurs raisins et donc de meilleurs vins. 

La biodynamique cherche à renforcer la vitalité et la résistance des plantes, en améliorant les échanges naturels entre le sol et les racines, et entre le ciel et les feuilles. Ceci afin d’optimiser l’expression du terroir dans les raisins et donc dans le vin. A cet égard, les vins biodynamiques sont censés garantir une meilleure expression du terroir.

Pour faire très très simple les balbutiement de la biodynamique remontent à Goethe qui signe en 1829 "la métamorphose des plantes". Il y est question d'expériences empirique mettant à jour un lien entre le cycle lunaire, le cycle planétaire et le développement des végétaux. En l'espèce un semis de salade réalisé en lune montant ou en lune descendante ne donnera pas la même qualité de végétal (feuilles bombées, tendance à monter en graine rapidement etc.).

Plus ésotériste, Steiner ira beaucoup plus loin dans son analyse. je vous invite à visiter cette page. Il préconise d'agir sur le végétal de façon homéopathique pour l'inciter à se comporter de telle ou telle manière. Cela est le strict opposé de la méthode actuelle : l'allopathie. Qui consiste à traiter le mal plutôt que de le prévenir.

A mon sens le plus contemporain des ambassadeurs de cette technique respectueuse des sols et des cultures est Claude Bourguignon. Son livre "le sol, la terre, et les champs" est à lire impérativement.

L'instrument ci-dessous est un dynamiseur. Cet outil sert à préparer les produits qui seront pulvérisées sur les vignes pour la prévenir des maladies. Le rituel veut que l'on utilise de l'eau de pluie pure, puis qu'on la dynamise en créant en vortex par rotation du fouet dans un sens. Cette dynamique est alors brisée (phase de chaos) puis on dynamise l'eau dans l'autre sens.

Tout un art qui laisse pantois. Pourtant les résultats sont là. J'étais très sceptique, il faut savoir accepter le mystère. Dans une époque où l'homme cherche à tout contrôler, il faut savoir prendre du recul et accepter que l'on ne peut pas tout savoir (enfin pas encore du moins).

Cheers,

F.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire